Thursday, 24 December 2015

COP21 – Accord De Paris


Article rédigé par Christian Béaur, Directeur Développement Durable de CBRE France, et Richard Hillyard, Consultant  Environmental Senior chez CBRE

L’Accord de Paris est un pacte mondial pour la lutte contre le changement climatique qui fixe les engagements des pays signataires pour 2020 et au-delà. Sera-t-il suffisant pour régler le problème du réchauffement climatique ? En comparaison avec l’échec désastreux de la COP15 à Copenhague il y a 6 ans, il s’agit à première vue d’une réussite ; mais cet accord est-il parfait ?

En décembre 2015, les dirigeants du monde entier se sont réunis pour la plus importante et plus significative conférence de notre histoire, la COP21. Avant ces échanges, les organisations non gouvernementales (ONG), les organisations militantes, les écologistes et les particuliers ont manifesté dans les rues pour protester et insister sur l’urgence de la situation pour aboutir à un accord positif fort.

Pour la première fois dans l’histoire, les délégations de 195 pays se sont engagées pour le changement. Une partie essentielle de cet engagement est de limiter le réchauffement de la planète bien en deçà de 2°C (par rapport aux niveaux préindustriels) et de poursuivre les efforts pour limiter la hausse de température à 1,5°C.

Cet engagement comprendra:
  • Un accord universel contraignant et des engagements nationaux, revus tous les cinq ans, vers une société bas carbone
  • Les contributions nationales de chaque pays et leurs engagements respectifs
  • Un mécanisme financier dédié, dont un volet annuel de 100 milliards de $ d'ici 2020, pour soutenir les actions, particulièrement dans les pays en voie de développement
  • Le renforcement de l'engagement de la société civile 

L’objectif initial est atteint et en aboutit à un nouvel accord international sur le climat, en prolongement du Protocole de Kyoto, pour rester sous le seuil de 2°C et en tenant compte des besoins et capacités de chaque pays.

Néanmoins le défi est que les mécanismes technologiques, techniques et financiers prévus restent à concrétiser. Mais c’est un départ pour sérieusement traiter le problème du changement climatique et libérer la société de son addiction aux énergies fossiles.

Autres domaines clés abordés:

  • Atteindre l’équilibre entre les masses de gaz à effet de serre (GES) émises par les activités humaines et les masses stockées par les puits de carbone (forêts, océans) dans la seconde moitié du siècle. Un mécanisme de revue des contributions nationales et des émissions de GES sera établi. Chaque pays devra fournir un inventaire national de ses émissions de GES afin de permettre de mesurer les progrès accomplis au regard son engagement national
  • Des engagements nationaux revus tous les cinq ans afin de procéder à un premier bilan mondial consolidé en 2023
  • Les pays développés continuent de montrer la voie en assumant des objectifs de réduction de leurs émissions en chiffres absolus. Ces pays doivent communiquer tous les deux ans les informations qualitatives et quantitatives correspondantes
  • Création d'un groupe de travail spécial de l'Accord de Paris et nomination de deux champions de haut niveau auprès de  la Présidence de la COP pour accélérer et intensifier l'action sur la période 2016 - 2020
  • La nécessité d'éviter et de réduire au maximum les pertes et dommages liés aux effets négatifs du changement climatique, y compris les effets météorologiques extrêmes, en mettant en place des systèmes d'alertes précoces et un mécanisme de provision financière 
  • L'accord est ouvert à la signature au siège des Nations Unies à New York du 22 Avril 2016 au 21 Avril 2017. Pour une entrée en vigueur en 2020 – en prolongation du Protocole de Kyoto - l'accord devra être ratifié, accepté ou approuvée par au moins 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Avec la Loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) du 17 Août 2015, la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) du 19 Novembre 2015, et à l’occasion de cette COP21, la France a anticipé et s’est fixée plusieurs objectifs sur la période 2015-2028 :

  • Réduire les émissions de GES de 40% d'ici 2030, par rapport au niveau de 1990, et de 75% d'ici 2050
  • Objectif d’une valeur de la tonne de carbone de 56 € en 2020 et de 100 € en 2030
  • Porter à 32% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale en 2030
  • Réduire de 50% la consommation énergétique à horizon 2050.
  • Réduire de 54% les émissions de GES dans le secteur du bâtiment grâce au déploiement de bâtiments à très basse consommation et à énergie positive, à l’accélération des rénovations énergétiques, à l’éco-conception, etc…
  • Réduire de 24% les émissions dans le secteur de l’industrie, de 29% dans les transports, de 12% dans l’agriculture et de 33% dans le secteur de la gestion des déchets
  • Suppression des crédits exports pour tous les nouveaux projets de centrale à charbon qui ne sont pas dotés d’un dispositif de capture et de stockage de CO2.

Il est évident que Paris et la COP21 ne représentent pas l’aboutissement du chemin de la lutte contre le changement climatique. Les objectifs sont fixés, les dirigeants du monde ont convenu que la limitation des émissions de gaz à effet de serre est essentielle au succès.

Significativement, on a pu noter au Royaume Uni en particulier, seulement 24 heures après la COP21, que la politique énergétique du Royaume était déjà examinée en détail par les politiciens et les média, une bonne indication de l’effet positif de l’Accord de Paris.

Il nous appartient maintenant à nous tous, professionnels de l’immobilier, et pas seulement aux spécialistes et militants de l’environnement, d’avancer résolument pour obtenir les résultats promis, de rappeler à l’ordre ceux qui ne rendent pas compte, et de maintenir la pression sur ceux qui barrent la route à la révolution pour le climat. Dans le même temps nous devons nous réjouir des succès acquis à l’issue de cette COP21 et nous engager pour notre futur et pour la planète.

No comments:

Post a Comment